2019 - Forêt de Vauluisant - La croix des bois 02

Cette page vous est offerte par AubYcom

Suivez le guide

Nous avons l’habitude de nous rendre en ville pour nos rendez-vous avec l’Histoire. Et pourtant, vous pouvez visiter un véritable musée à ciel ouvert entre l’Aube et l’Yonne : la forêt de Vauluisant. Sur un territoire assez concentré, vous découvrez les vestiges d’une civilisation d’agriculteurs sédentaires du Néolithique.

En proximité de Courgenay, prenez la rue du Sauvageon entre la Charmée et la Chaume. Sur votre droite, le deuxième parking présente un panneau qui récapitule les vestiges. Vous y trouvez également de multiples installations pour votre pique-nique. Alors n’hésitez pas à venir vous oxygéner et déambuler d’un point à un autre.

Les megalithes

Vous y découvrez notamment des dolmens et des menhirs. Le plus important est le dolmen de Lancy avec une dalle horizontale de 2,70 mètres par 2 mètres. En dessous, une chambre basse sous laquelle on se tient accroupi. Aux côtés de ce monument religieux, se trouve un menhir. Ces vestiges classés au patrimoine des monuments historiques ont fait l’objet d’une restauration et se trouvent bien préservés. Néanmoins, la forêt a, pendant longtemps, fait l’objet de prélèvements soit par des pilleurs, soit par des bâtisseurs ou des carriers qui venaient y trouver la matière première pour leurs ouvrages.

Dans la forêt de Vauluisant, sur différents sites, vous butez également sur de grandes pierres posées à même le sol. Elles sont parfois recouvertes en partie par la végétation. Ces polissoirs étaient utilisés par les hommes du néolithiques pour rendre tranchants leurs outils en silex.

Le chêne du Sauvageon

L’arbre colossal a été victime de la tempête de 1999. Il est aujourd’hui recouvert par les ronces et ne constitue plus vraiment une curiosité. Néanmoins, il se trouve sur le chemin qui vous mène d’un vestige à un autre. Si vous souhaitez voir l’ensemble des mégalithes à pied, vous devrez certainement programmer deux jours de promenade ressourçante.

Les Seigneurs sont dans la place

Le long des routes, vous trouverez plusieurs bornes armoriées sur deux ou trois faces qui délimitent le territoire des seigneurs à l’époque féodale. Nous devrons d’ailleurs retourner sur site pour vous présenter de meilleurs clichés.

Des lieux de résistance et de croyance

La champignonnière est un ancien refuge des résistants. Elle n’est pas mentionnée sur le panneau indicateur à Vauluisant car elle se trouve dans la forêt de Lancy en toute proximité de la Croix des bois (en haut à gauche sur notre page). Pour y accéder, prenez la route qui mène de Thorigny à Saint-Maurice aux riches Hommes. En restant attentifs, vous découvrirez des panonceaux sur votre gauche.

La bonne idée est peut-être de vous faire accompagner par un habitant. Notre ami Christophe Grand, est du crû et sa famille est charpentier-couvreur depuis neuf générations dans le secteur de Courgenay. Enfant, il allait dans les bois avec son grand-père et certaines promenades prenaient même des allures de rituels dominicaux dans une forêt chargée de monuments à caractère religieux. Christophe y a assurément croisé ses ancêtres dont les noms coïncident avec son arbre généalogique.

Un vestige du Crétinacé inférieur (1)

En forêt de Vauluisant, les enfants se sont pris au jeu de rechercher des traces et vestiges des sédentaires du Néolithique. La région est chargée des restes de cette civilisation mais certains éléments remarquables semblent dater d’une époque plus contemporaine. Ici et là, on a ramassé les ordures oubliées par Messieurs et Mesdames les porcs. Mais là, le morceau de ferraille ne tient pas dans notre besace.

Article initial : Mai 2019… mais les pages évoluent au fil du temps nourries de vos textes, photos et  de nos promenades dans les livres et sur les sites.
(1) Le Crétinacé inférieur est un néologisme qui qualifie la bêtise humaine. C’est une vaste période de l’Histoire qui semble se prolonger au XXIème  siècle

Merci pour votre commentaire