Le marché immobilier dans l'Yonne avec Olivier Perrin
Bien conseillé, Cadet-Roussel à trois maisons...
in

Le Marché immobilier dans l’Yonne après les confinements

Observation des données sur 2020 et 2021

Partager sur

Nous avons consulté notre partenaire Olivier Perrin installé à Auxerre sous l’enseigne Laforêt depuis 2000. Nous souhaitons comprendre la tendance du marché immobilier dans l’Yonne en nous appuyant sur le vécu d’un professionnel de terrain au terme des différents confinements.

Un raz-de-marée sur les jardins ?

L’agence Laforêt d’Auxerre travaille principalement sur un rayon de trente kilomètres autour de la Préfecture de l’Yonne. Les constats portent donc sur cette zone.

Contrairement à notre idée reçue, la chasse au jardin n’est pas la règle. Selon Olivier Perrin, la très forte demande serait motivée par un besoin de sortir des murs associés aux périodes de confinements. On déménage pour un nouveau départ. C’est pourquoi l’engouement concerne tous les biens immobiliers.

Pourquoi y a t-il peu de biens à vendre ?

Olivier Perrin : « La question se pose en effet. Dès lors que les clients vendent pour emménager ailleurs, on ne devrait pas être dans une situation tendue. Néanmoins, les locataires se sont massivement intéressés à l’accession à la propriété. De plus, l’Yonne et Auxerre sont des territoires attractifs pour les habitants de grosses agglomérations qui ont besoin de respirer. Le réseau Laforêt étant une enseigne nationale, nous avons reçu de multiples demandes depuis d’autres régions. Enfin, les outils mis à la disposition des internautes, comme la visite virtuelle, ont également favorisé des acquisitions sur Auxerre.»

Quel est la typologie de l’acheteur ?

Olivier Perrin : « On assiste à une recrudescence d’acheteurs qui réemploient le fruit de leur vente immobilière. Depuis l’an 2000, la proportion d’acheteurs sans crédit n’a jamais été aussi forte.»

Une flambée des prix sur le marché immobilier dans l’Yonne ?

Olivier Perrin : « Ce n’est pas encore le cas, même si l’on constate de plus en plus de dérives ponctuelles. Néanmoins, pour aider les acheteurs à prendre du recul et à faire un achat raisonné, nous proposons, généralement, un minimum de trois visites sur des biens qui correspondent à leurs attentes. »

Les marges de négociation diminuent-elles ?

Olivier Perrin : « Sur ce point, en effet, nous assistons régulièrement à des offres fermes d’acheteurs qui veulent absolument un bien et qui font une proposition au prix affiché. Nous avons même reçu des clients qui surenchérissaient pour être privilégiés. Néanmoins, les vendeurs ne se laissent pas griser et choisissent plutôt les paiements sans crédit quand ils en ont l’opportunité. Mais ils sont également très attachés au profil de l’acheteur. Quand un potentiel acquéreur dénigre certaines spécificités du bien en présence du vendeur, on se frotte la nuque car on sait que la transaction va se compliquer.

Dans un marché plutôt euphorique, le rôle de l’agent immobilier est important car il sécurise la transaction sur le plan juridique et s’assure que les intérêts du vendeur et de l’acheteur sont préservés. Ceci nous permet d’entretenir un réseaux de clients fidèles à l’agence depuis 21 ans. On ne donnera pas de noms, mais certains ont déjà acheté trois maisons via l’agence.

En 2021, une agence immobilière qui a pignon sur rue bénéficie, assurément, de l’attractivité de notre territoire… et en particulier de notre belle ville d’Auxerre. »

Deux exemples de biens immobiliers à vendre

Une maison T3 à Arcy sur Cure dans un hameau sans nuisance pour un prix de 45 000 € (plus de précisions en cliquant sur la photo). Voir cette offre et d’autres propositions de biens à vendre ou à louer sur le site de Laforêt d’Auxerre.

Mais l’agence Laforêt Auxerre aime aussi dénicher quelques perles rares dans l’Yonne comme cette superbe maison à Asquins au pied de Vézelay (à découvrir en cliquant sur la photo ci-dessous)

Vous pouvez trouver d’autres informations sur le marché immobilier dans l’Yonne et sur l’auxerrois via la page consacrée à notre partenaire Olivier Perrin.

Qu'en pensez vous ?

Partager sur

Merci pour votre commentaire

La démolition du Château d'eau des Souillats par l'entreprise Michel SAS

La démolition du château d’eau des Souillats

Entreprise Michel SAS avec Marie-Guite Dufay

Marie-Guite Dufay à la rencontre des entrepreneurs auxerrois