in

Faire parler la Pierre est un métier d’Art et d’excellence

Notre “French Art de vivre” en péril ?

Aujourd’hui, la machine peut scanner un monument en 3D et le reproduire à l’identique au dixième de millimètre près. Depuis quelques années, nos amis chinois copient largement les monuments français. Mais parviennent-ils vraiment à recréer notre ‘French Art de vivre’ en reconstruisant nos quais de Seine parisiens ‘à l’identique’ avec une efficacité et une rentabilité hautement mécanisées ? Partant de ces constats, nous avons interrogé Nicolas Bonnet, tailleur de pierre et Meilleur Ouvrier de France.

Former des compagnons à la taille de pierre a-t-il encore du sens ?

Il pourrait paraître pertinent de faire dégrossir un bloc par une machine et laisser l’ouvrier d’Art intervenir à la marge. En réalité, cette économie de la main de l’homme et de son engagement auront nécessairement des conséquences sur le résultat livré.

Un prétendant au concours du Meilleur Ouvrier de France – MOF – est assurément un athlète de haut niveau car la production d’un ornement est le résultat de plusieurs jours de concentration et d’imprégnation.

Son engagement sur la durée sublime le visible et crée une pièce d’exception.

Au fil des heures, le compagnon met en forme le fruit d’une connaissance livresque de la matière et des méthodes. En répétant ses gestes inlassablement sur la pierre brute, il s’inscrit dans une maîtrise parfaite du geste technique. Il fait naître une pièce unique.

La transmission

En interrogeant Nicolas Bonnet, on comprend pourquoi il est un MOF pour la vie tant l’exigence et la nécessité de s’inscrire dans la réalisation de pièces remarquables lui sont chevillés au corps.

En 20 ans, des apprentis, des compagnons, il en a vu passer une soixantaine dans son atelier. Majoritairement des passionnés qui savent pourquoi ils sont venus partager un bout de vie dans ce petit village isolé d’Arces-Dilo en Pays d’Othe. Oubliant presque son propre parcours, notre solide barbu est fier et admiratif de voir leur acharnement au travail, leur soif de ‘manger de la poussière’ !

Le partage

Dans l’atelier de Nicolas Bonnet, les compagnons reconstruisent un pot à feu à partir d’un bloc colossal d’une pierre non gélive. Il doit orner l’Orangerie d’Yrouerre en remplacement d’un élément existant. Félicitations aux élus qui font le choix de l’expertise du MOF et de la tradition pour un investissement bâti pour durer 200 ans. Une décision qui contribue à ce que l’Orangerie reste un bâtiment vivant et un monument d’exception.

On aimerait tellement en dire autant de tous ces Monuments Historiques dont les restaurations obéissent à des protocoles disqualifiants les Ateliers comme celui de notre Meilleur Ouvrier de France. Savoir que des cathédrales sont, en partie, reconstruites avec des technologies flambant neuves est-il un gage de pérennité du Patrimoine et de l’excellence culturelle ?

Des informations complémentaires :

Atelier Nicolas Bonnet

Adresse : 47 route de st Florentin 89320 Arces Dilo
Tél : 03 86 88 00 38   
Port : 06 08 67 95 67
fax : 03 86 88 00 43
Mail :  nicolasbonnet@nicolas-bonnet.com       
Site : www.nicolas-bonnet.com

Photos : Atelier Nicolas Bonnet

Qu'en pensez vous ?

Merci pour votre commentaire

Abder El Badaoui emmène ses partenaires au-delà des frontières

La place de la halle Daret, 13 énigmatique