L'école de la Deuxième chance de l'Yonne avec Anne David
L'école de la Deuxième chance de l'Yonne avec Anne David
in ,

Les 2SOUS de l’E2C

En compagnie d’Anne David, artiste engagée au service du territoire

Anne David nous a donné rendez-vous à l’École de la deuxième chance implantée à Joigny. En qualité d’intervenante extérieure, elle accompagne les élèves et dispense un cours d’expression poétique et musicale. La thématique de ce jour est la création d’un Slam.

Par groupes de 3 ou 4, les stagiaires de l’E2C composent le texte sur une thématique tirée au hasard. Ils suivent les recommandations pour la construction d’un message qui touche. A la fin de la matinée, seuls ou à plusieurs, ils délivrent leur composition sur une musique choisie avec Anne. Lors de cet exercice, nous avons apprécié la cohésion au sein de chaque groupe et l’entraide entre les jeunes, certains n’hésitant pas à s’intégrer à un autre groupe pour déverrouiller une situation.

L’E2C, comment ça marche ?

En collaboration avec la Mission locale, Pôle emploi, les communes, l’éducation Nationale,…, les stagiaires doivent proposer 3 projets de stage. Ils s’inscrivent dans une alternance entre l’école et les entreprises. L’encadrement est très personnalisé pour un chemin vers l’emploi au bénéfice d’une population qui risque de glisser vers la voie durable de l’exclusion.

L'école de la Deuxième chance de l'Yonne avec Anne David pour un SLAM

Les points forts de l’école de la deuxième Chance

La motivation des élèves : Ils comprennent et acceptent les règles définies par l’E2C. Au quotidien, ils s’attachent à respecter un cadre nécessaire à leur intégration chez leur futur employeur. En contrepartie, ils bénéficient d’un accompagnement propre à chacun car le retour à l’emploi peut passer par l’obtention du permis de conduire, l’apprentissage du savoir-être ou la sortie d’un foyer familial trop pesant au quotidien.

Autre point fort : Le partenariat avec les entreprises locales. Elles accueillent les stagiaires sur des périodes de deux semaines. Les salariés de l’E2C y sont donc extrêmement attachés et n’hésitent pas à recadrer les stagiaires si leur attitude met en péril une collaboration durable entre l’E2C et l’entreprise partenaire. Mais l’école fonctionne également avec des intervenants extérieurs comme Anne David. Ces derniers s’inscrivent dans le projet social en partageant leur temps et leur savoir moyennant une rémunération négociée.

L'école de la Deuxième chance de l'Yonne avec Anne David pour un talent

Les 2SOUS : un financement trop É3

Le fonctionnement repose, en toute logique, sur des financements publics. La réussite dépend du nombre d’entreprises partenaires. Et les nouveaux chefs d’entreprise qui s’inscrivent dans cette démarche sont assurément les bienvenus. Les efforts sont payants car le suivi post-stage montre que la fonction sociale d’accompagnement est bénéfique pour les stagiaires et pour la collectivité.

C’est pourquoi l’école aimerait accueillir plus de 70 à 80 stagiaires par an. Mais un financement local plus important serait nécessaire au fonctionnement de l’école de la deuxième chance.

Les coordonnées de l’E2C en lien ici.
Découvrez ou redécouvrez Anne David, poète et chanteuse icaunaise sur ce lien.

L'école de la Deuxième chance de l'Yonne avec Anne David pour un SLAM

Qu'en pensez vous ?

Un commentaire

Répondre

Merci pour votre commentaire

réhabilitation de l'Hôtel de ville de Sens

L’ascenseur pour les travaux

La Basilique de Vézelay en Janvier 2017

Frédéric Didier, fossoyeur de la Basilique de Vézelay