in

La masse et la disqueuse pour quelques opérations chirurgicales

Le Super Stock Car de Bellechaume a tenu toutes ses promesses

Partager sur

63ème édition en 2021

Bravo aux organisateurs pour leur capacité à renouveler une manifestation qui est assurément un événement marquant du centre Yonne. Ils ont su s’adapter à la sécheresse et changer les horaires pour mieux répondre à un public familial impressionné par ces pilotes qui assurent le show.

Venez nombreux à cette semi-nocturne. Et surtout pensez à réserver votre place en cliquant sur ce lien ! Une restauration simple est assurée sur le site. Jeannot à préparé les friteuses !

Retour sur le super Stock Car de Bellechaume en 2020 !

Ce samedi 22 août 2020, le village de Bellechaume nous a offert son 62ème Super Stock Car. Mais les organisateurs ont du franchir de multiples obstacles. Aussi la décision de maintenir l’événement était-elle acquise au 15 août, soit une semaine SEULEMENT avant le rendez-vous.

En premier lieu, la sécheresse devait contraindre à l’abandon comme l’an dernier. Mais enseignement a été pris et la période hivernale a permis de remplir une citerne souple de 240 m³ d’eau pour mouiller la piste.

Autres contraintes : Vigipirate et la Covid 19 : des plots en béton, un tracé au sol découpant l’espace des spectateurs en 900 parcelles de 4 m². Enfin, un service de sécurité particulièrement présent pour inviter, avec une ‘ferme courtoisie’, les quelques récalcitrants à porter le masque…

Avant la course, Rutilantes et vrombissantes !

Entre masses et masques

Dans les stands, quelques masques sont tombés, mais le public a largement joué le jeu en gardant le visage couvert. Côté participants, 34 conducteurs sur la ligne de départ. Le spectacle était au rendez-vous. Comme chaque année, la 4L N°87 et son pilote Renaud DADE ont assuré le spectacle. Il était plus facile de les photographier en vol que sur les 4 roues, les concurrents s’appliquant à faire valser le confetti à chaque fois qu’il se trouvait dans la course. Détruite, quasi-pulvérisée, la 4L soulevait les applaudissements du public en revenant pour le final… Quelques minutes suffisaient alors avant un dernier vol plané fatal pour la Renault et son Renaud légendaires…

Une organisation bien huilée

Pour la 7ème édition consécutive, le spectacle semi-nocturne apporte plus de relief à l’événement et séduit les connaisseurs. Mais d’autres choix comme la tour centrale (sono et lumières) font la spécificité de Bellechaume . Frites, saucisses, barbe-à-papa, une animation musicale pour rythmer la fête, des voitures qui tournent à une vitesse folle sur un anneau trop petit pour échapper à la pression des autres pilotes… de la boue et de la convivialité. Les enfants se sont régalés face à la piste et au milieu des stands. Belle ambiance. Vivement 2021 !

Une pluie de pare-chocs et les stands des phénix à 4 roues (le plus souvent) !

Au fil des photos présentées dans le respect de la chronologie, on voit les véhicules se transformer en tôles à roulettes. Ici la disqueuse et la masse prennent ‘le pas’ sur la clef à molette.

Le contexte :

– Le Super Stock-car de Saint-Brancher (sud de l’Yonne) du 09 août 2020, annulé,
– Le Super Stock-car de Salbris (Loir et Cher) du 15 août 2020 maintenu sous masques mais sans limitation du nombre de spectateurs ;

Qu'en pensez vous ?

Partager sur

Merci pour votre commentaire

Se conneecter à son inconscient pour savoir qui l'on est vraiment

Sur le chemin de l’inconscient

La Bourgogne, un territoire à visiter en famille à vélo