in

Troyes en habits de lumière

Des espaces de fête

La ville de Troyes a tissé des fils de lumière pour habiller les rues du bouchon de Champagne. Mais elle a aussi posé, de-ci de-là, des pompons lumineux qui attirent les foules.

Devant la gare, une boule est tombée d’un immense sapin imaginaire. Des coussins féériques, 1 oriental, 1 tropical, 1 polaire, tous déposés sur les places du centre-ville. Ils abritent des fauves, des mammouths et autres pingouins animés qui saluent la foule enchantée. Des rassemblements se forment autour de ces univers qui sentent bon le vin chaud et les confiseries de Noël. A 19h30, la magie est donc présente et semble ne pas souffrir du compte à rebours imposé par le Gouvernement.

Il est 19h50 et la population est avalée par les autos et les maisons

A dix minutes du couvre-feu, le centre-ville est encore animé. Mais la préoccupation dominante reste l’heure. La foule tourne le dos aux illuminations et disparaît rapidement comme effacée par un trait de gomme.

Bientôt le 21 décembre ! La nuit va progressivement laisser place à la lumière du jour.

Il nous reste donc une dizaine de nuits pour vraiment profiter du velours noir qui enveloppe la cité et écarquiller les yeux sur les dentelles lumineuses de la ville de Troyes.

Les enfants se sont régalés exprimant, sans retenue, leur excitation. Demain soir, ils sont en vacances et le beau barbu en habits rouges passera dans une semaine. Il est bon de les laisser courir et voltiger au grand air dans cette délicieuse ville de Troyes qui cultive leurs mondes imaginaires.

Qu'est-ce que tu penses ?

Un commentaire

Répondre

Laisser un commentaire

Sortir de 2020 et décoller en 2021

Comment déployer nos ailes au sortir de 2020 ?

Abbaye de Pontigny - Yonne Bourgogne

Retour vers le futur à l’Abbaye de Pontigny